Comment s'y retrouver dans les différentes cuvées de Champagne ?

Quelles différences entre un Champagne Brut Traditionnel, un Champagne Réserve ou Millésimé, un Champagne Rosé, Blanc de Blancs ou Blanc de Noirs ?

Pour acheter du Champagne sereinement, il est important de savoir que ces dénominations cachent des Champagnes très différents, aux arômes et au goût si singulier. BARÔCHAMP' vous éclaire pour que vous puissiez faire votre achat de Champagne dans les meilleures conditions.

Le Champagne est un vin d'assemblage, composé de plusieurs cépages et/ou cuvées. Ces vins sont le fruit d'une subtile élaboration effectuée tout au long de la champagnisation pour lui donner ses caractéristiques. Les choix faits par chaque vigneron lors de ce processus déterminent, outre le type de vin, le style gustatif. Il existe donc autant de Champagnes que de vignerons ! 

Pour vous aider à vous repérer, BARÔCHAMP' vous donne les clefs d'un achat de Champagne réussi !

Choix par assemblage des cépages, Terroirs, Millésimes de Champagne 

En Champagne, on pratique l’assemblage des vins. C'est-à-dire qu’un Champagne sera composé de plusieurs crus (Terroirs), cépages (types de raisin) et/ou millésimes (années de récolte). En fonction des vins choisis pour l’élaboration du Champagne et de leur répartition, vous pourrez donc vous repérer et acheter votre Champagne en fonction des arômes que vous cherchez et qui vous correspondent le plus.

Les Champagnes de vignerons sont issus de différents cépages et millésimes de Champagne. C'est l'un des traits de génie de la région champenoise d'avoir compris avant tous les autres le devoir et la nécessité de concevoir des vins de qualité constante dans le temps. Année après année, en assemblant des vins issus de différents cépages et millésimes, les Vignerons de Champagne façonnent ces Champagnes Brut, qui sont toujours la réelle "signature" de la Propriété. Car c'est bien là que l'on évalue la qualité d'un vigneron, plus qu'avec sa cuvée d'exception...

Millésimé ou non ?

Le savoir-faire champenois consiste à assembler des crus et non pas à composer des millésimes. Les cuvées millésimées ne représentent pas plus de 5% des ventes de Champagne. Elles sont surtout un extraordinaire vecteur de communication pour doper les ventes et faire parler des marques de Champagne. Les marques rivalisent d'idées et organisent des événements autour de leurs millésimés pour faire parler d'elles. Selon le Comité interprofessionnel des vins de Champagne, le millésime « est un outil de valorisation. La demande est toujours forte mais le vignoble champenois n'est pas extensible, la croissance ne peut donc se faire que dans le haut de gamme ». Une cuvée millésimée se vend en moyenne 30% à 40% plus cher que le brut et beaucoup plus dans le cas des cuvées de prestige. La tentation est donc forte de millésimer même quand l'année ne le mérite pas vraiment...

Selon le guide Hachette des Vins, voici la cotation des millésimes de Champagne : 

2008 > 16/20
2007 > 13/20
2006 > 15/20
2005 > 14/20
2004 > 16/20
2003 > 14/20
2002 > 17/20
2001 >   9/20

Champagne traditionnel ou non ?

Le Champagne traditionnel est composé des trois cépages champenois que sont, le Pinot Noir, Pinot Meunier et le Chardonnay. Ces vins proviennent de crus (terroirs) différents et d'années différentes. Il s'agit d'un véritable travail d'orfèvre pour le vigneron qui doit choisir son assemblage chaque année pour pérenniser son Champagne. 

Les Champagnes non traditionnels sont plus marqués, comme les "Blanc de Blancs", 100% Chardonnay, ou les "Blanc de Noirs", 100% Pinot Noir et/ou 100% Pinot Meunier, plus rares.

Le Champagne Rosé, lui est est parfois élaboré par « saignée ». Dans ce cas, la coloration est obtenue par fermentation momentanée avec les pulpes. L'autre méthode, beaucoup plus répandue, est l'assemblage de vin blanc et de vin rouge.

 

Choix par dosage du Champagne

A la fin du processus de champagnisation, le vigneron doit éliminer le dépôt qui s’est formé dans la bouteille. Lors de cette opération, il va aussi laisser échapper un peu de vin. Pour ajuster le niveau de la bouteille à 75cl et établir le taux de sucre du Champagne, il ajoutera la liqueur de dosage. C’est la signature du vigneron. Cette étape peut donc se révéler déterminante dans votre choix…

Champagne Brut nature ou non dosé, pas dosé ou dosage zéro : moins de 3 grammes par litre de Champagne, sans sucre ajouté. Le dernier né des Champagnes pour le plus grand plaisir des consommateurs. Un plaisir de raffinement qui ne laisse place à aucune erreur. Pour les plus exigeants.

Champagne Extra brut : de 0 à 6 g de sucre/Litre de Champagne. Apparu depuis peu, ces Champagnes fins et élégants conjuguent plaisir et respect de la ligne.

Champagne Brut : de 6 à 15 g/l : le Champagne le plus vendu en France. 

Champagne Extra sec : entre 12 et 20 g/l : peu usité

Champagne Sec : entre 17 et 35 g/l : peu usité

Champagne Demi sec : entre 33 et 50 g/l : Le Champagne du dessert par excellence

Champagne Doux : plus de 50 g/l : quasiment introuvable.

 

Choix par maturité du Champagne

Le choix par la maturité porte lui l’intensité que l’on souhaite ressentir en dégustant son Champagne.

Un Champagne (15 mois minimum) se doit pétillant, vigoureux et frais. Un Champagne plus âgé (de 3 à 10 ans) sera lui plus profond : Avec le temps, les arômes évoluent, passant de notes simples et fraîches à des notes complexes et intenses. La vigueur laisse place à la douceur et au raffinement… 

Le Champagne rosé est parfois élaboré par « saignée ». Dans ce cas, la coloration est obtenue par fermentation momentanée avec les pulpes. L'autre méthode, beaucoup plus répandue, est l'assemblage de vin blanc et de vin rouge.

Les Champagnes Réserve sont des Champagnes élaborés à partir de vin vieillis 3 ans minimum.


Vente interdite aux mineurs. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, et surtout, à consommer avec modération.